Tirez une carte chance

Bon, je lis à haut clavier, alors, c’est ça?

« Vous exercez un métier qui est un excellent prétexte à la perdition. Entendons nous bien, nous ne parlons pas ici que des fiestas de décompression que vous vous fréquentez après et/ou entre ( mais heureusement pas pendant ) les concerts. En simple répétition, ou en représentation, l’occasion vous est fréquemment offerte de débrancher votre vie au profit de l’art, et d’abandonner cette terre pour les très hautes sphères du paradis ou de l’enfer émotionnel. La drogue c’est mal, mais elle vous est offerte sur un plateau, vous auriez donc bien tort de vous en priver ! »

Par exemple, hier, comme je le pressentais, la Damnation de Faust de Berlioz nous a tous ensorcelés pendant toute sa durée. Une envie de larme a même pointé son nez pendant l’air du Roi de Thulé ( dont je découvre, rigolarde,  qu’il est qualifié de « chanson gothique »… les chanteurs d’opéra devraient ils revoir leur look ? ).

Complètement partie, vous dis-je !


6 commentaires sur « Tirez une carte chance »

    1. Ciel… j’espère que personne ne va prendre mes métaphores Ô combien poétiques au pied de la lettre (tu me mets un doute ! )
      Le public est beaucoup plus futé : il nous attend au bistrot.

      J’aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.