Don’t cry for me Barcelona

 Bonjour, ma colère ! Salut, ma hargne ! Et tout mon courroux va à mon cou. Ou plutôt à la climatisation furieuse qui est responsable de ses maudits maux, et des conséquences qui en découlent. Je ne jouerai donc pas le Requiem Allemand de Brahms cette fois-ci. J’ai déjà dû à la place jouer à Erich Von […]

Lire plus