4 x 4

Ayest, c’est officiel : aujourd’hui je suis grande, j’ai toutes mes roues ! Avec (théoriquement) assez de kilomètres au compteur pour être tout terrain, et suffisamment de bosses dans la carrosserie pour ne plus craindre de m’abîmer en avançant sur des routes à viabilité incertaine. Bref, grâce à tous ces quatre, me voilà de plus en […]

Lire plus

Le cheveu long viking du dimanche

Joie, violon laid, coloris riants et cheveux gras ! Vite vite, une daube avant d’aller achever mon marathon de fin de semaine sur de jolis mots joyeux du genre : Ouvre-moi la dernière porte ! Plus de secret, Duc Barbe-Bleue Ce que tu caches, je le sais Du sang sur tes armes de guerre, Du […]

Lire plus

Les liaisons dangereuses du dimanche

Oui, ça m’apprendra à être inculte et à ne pas savoir qui est Eugène Green, artiste connu pour ses choix esthétiques sans concessions et son langage particulièrement littéraire. Du coup, crois-moi, être kidnappée par surprise par un grand écran sur lequel les acteurs se donnent la réplique – en gros plan bien centré – avec […]

Lire plus

Le japanwood du dimanche

Allons-bon, et moi qui entre deux réflexions valisesques (oui, avec l’âge, j’en viens à commencer mes bagages deux jours avant le départ tellement je suis devenue efficace, mais à ma décharge, cette double-valise-là est vraiment maudite, la faute au parcours à venir et aux climats de l’archipel nippon) cherchais juste une japoniaiserie de base sur […]

Lire plus

La daube à douze schtroumpfs entre deux dimanches

Comme je vais bientôt entrer dans un tunnel et que ça risque de couper – ou peut être pas vraiment, je ne sais pas encore – vu que je m’apprête à vivre une douzaine de jours professionnellement dodue obèse, j’ai décidé de te balancer douze cordes d’un coup dans le museau. Trois abominables daubes qui […]

Lire plus

La crêpe du dimanche

À l’heure où tu lis ces lignes, je suis probablement en train de décéder, sourde, dans une fosse d’orchestre, alors qu’en ce qui me concerne j’aurai passé cette semaine environ 30 heures à avoir envie d’envahir la Pologne (et il en faudra au moins autant avant que Tristan ressemble à quelque chose). Mon petit Wagner, […]

Lire plus

Les volailles du dimanche

Je me demande si cette daube abominable aura le même succès que Gangnam Style, rien n’est impossible, hélas… Alors, pour tout dire, j’ai failli ne pas tenir jusqu’au bout, mais j’ai bien fait de persévérer dans mon effort : ça finit en finesse par une blague de rot. Vivement la prochaine épidémie de grippe aviaire […]

Lire plus

L’idole des vieux du dimanche

Il faut l’avouer, il était déjà risible avant, avec son grand méchant look de hérisson peroxydé et sa grimace qui mord. Mais bon, il y avait une voix, une énergie, des zombies, et le beau sale gosse faisait la blague à coup de clous et de cuir. Enfin, la mienne (que les plus jeunes blancs […]

Lire plus

Vivement la daube du dimanche !

Mes plus plates excuses à tous les dieux du western et de la musique : elle est de retour. Encore (je réalise que ça doit être la quinzième fois que je mentionne cette imposture ici). Mais je comprends maintenant bien mieux les difficultés qu’à Lindsey avec son biniou : ce n’était pas un violon. Ni […]

Lire plus